Agence de Développement et d'Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME)

Outils de Gestion de l'Entreprise:  3. Calcul des Coûts

Accueil  I  Intranet  I  Bibliothèque  I  Lettre circulaire  I  Liens  I  Plan du Site  I  Recherche  I  Contact

 

 Institutions:
Structures
et programmes d'appui
Institutions financières
Organisations patronales  
Chambres de Commerce
Chambres de Métiers
Bureaux d'études
et Consultants

 

 Stratégies + Secteurs:
Stratégies d'appui
aux entreprises
Appui aux organisations
Lois et règlements
Secteur de la Microfinance
Entreprenariat féminin
Formation professionnelle
Suivi-Evaluation
Lutte contre le SIDA

 

 

1. Comptabilité de base  I  2. Comptabilité professionnelle

 3. Calcul des coûts   I   4. Gestion du personnel et gestion des stocks


 

3. Calcul des coûts


 

Introduction  [top]

Beaucoup de personnes sont inconscientes des coûts et gaspillent des ressources rares. Le calcul des coûts est la manière de calculer les couts total pour produire et vendre un produit ou un service. Comment le calcul des coûts peut-il améliorer l’activité?

   - il permet de fixer des prix

   - il aide à contrôler et à réduire les coûts

   - il aide à prévoir

   - il aide à prendre de bonnes décisions

   - il aide à écrire un plan d’affaires et à obtenir un financement

 

Etapes

   1. Identifier les composantes du coût

   2. Systématiser les coûts

   3. Calculer les coûts variables

   4. Calculer les coûts fixes

   5. Calculer les coûts unitaires

   6. Fixer des prix, déduire le seuil de rentabilité


 

Analyser les composantes du prix  [top]

 

Quelles sont les composantes de prix impliquées dans cette entreprise?

PRODUCTION

      -  Main d’oeuvre

      -  Matière première

      -  Electricité, Transport, Loyer, Eau, etc.

      -  Machines, Appareils et outils

      -  Autres

GESTION

     -  Main d’oeuvre, salaire de l’entrepreneur

     -  Fournitures de bureau

     -  Téléphone, Loyer, Electricité, Assurance, etc.

     -  Appareils

     -  Autres

VENTE

     -  Publicité, Promotion, Commissions, etc.

FINANCE

     -  Intérêt

 

Lister tous les coûts sur des tableaux simples tels

Matériel, electricité.....

 

Articles

Quantité

Coûts

Remarques

Farine

10 kg

800 FCFA par kg

(variable)

Sucre

10 kg

500 FCFA par kg

(variable)

....

 

 

(variable ou fixe)

Machines, Appareils, outils

Articles

Coûts

Temps d’utilisation estimé

Remarques

.....

 

 

(v ou f)

mixeur de pate

1.170.000 FCFA

5 ans

(fixe)

....

 

 

 

 

Calculer le coût horaire de la main d’oeuvre pour chaque employé

Main d’oeuvre

Nom

Description de poste

Coûts par mois

Coûts par heure

.....

Administration: ...

 

(fixe)

.....

Production: ...

 

(v ou f)

....

....

 

 

 

Calculer le nombre d’heures de travail et le coût direct de la main d’oeuvre nécessaire pour finir le produit/le service

Processus de Production

Etape

Temps

Exécuté par

Coûts

.....

 

 

 

.....

 

 

 

....

 

 

 

Le coût d’une étape du processus de production est calculé en multipliant le coût horaire de la main d’oeuvre de l’employé exécutant cette tâche par le temps nécessaire.


 

Systématiser les Coûts [top]

Faire penser l’opérateur à la différence de coût entre la farine et le loyer par exemple lorsqu’il s’agit d’une boulangerie pour déduire le concept de coûts fixes et de coûts variables.

  • On appelle coûts fixes la somme de tous les coûts requis pour sortir un produit. Ils ne changent pas quand le volume de production/service change. Les coûts fixes peuvent être:le coût des installations, certains frais administratifs généraux, les intérêts et les amortissements.

  • Les coûts variables sont associés à la production d’unités additionnelles. Ils changent avec le volume de production/service ; par exemple : matériel direct, coût de la main d’œuvre, transport et dépenses des commissions de vente. Coût unitaire variable: Coût associé à la production d’une unité additionnelle.

  • Coûts totaux: Somme des coûts fixes et des coûts variables.

Dans ce concept, (à cause des contrats, engagements etc.) les composantes des coûts fixes ne peuvent être réduites qu’après une période déterminée.

En principe, la classification des coûts dépend du type de production. De plus, certaines composantes peuvent être en même temps fixes et variables au sein d’une même entreprise : l’électricité consommée par une unité de production est un coût variable, alors que l’électricité pour le service est un coût fixe. Toutefois, il existe quelques règles:

  • Les matières premières engendrent souvent des coûts variables

  • Le travail productif lié directement au produit/service engendre des coûts directs de main d’oeuvre qui sont des coûts variables.  

  • Les coûts d’administration sont pour la plupart des coûts fixes.

Exemples de coûts fixes et variables

 

Coûts fixes

Coûts variables

Boulangerie

Menuiserie

Détaillant

Services

Articles

Coûts d’administration (téléphone, fax)

Fournitures de bureau

Loyer, Electricité, Eau

Transport, Services

Maintenance, Publicité

Dépréciation, Autres

Farine, Sucre

Oeufs, Sel

Beurre, Lait

Electricité

Eau

Bois

charnières

Peinture

Vis, Colle

 

Electricité

Eau

Marchan- dises coût

Matériel et pièces détachées utilisés dans la prestation de  service

 

Electricité

Main d’oeuvre

Salaire de l’entrepreneur Salaires des employés

 

Salaire par pièce pro-duite, par kg

Salaire par pièce produite

Commis-sions de vente

Frais par service délivré

 

Demander à l’opérateur de classer un par un tous ses coûts en coûts variables et coûts fixes. Comprend-il la différence entre coûts variables et coûts fixes? Lorsqu’il sera capable de classer ses coûts , il pourra calculer les coûts fixes et les coûts variables par unité pour chaqu’un de ses produits, la base de l’établissement de prix.  


 

Calculer les coûts variables pour chaque produit/service  [top]

Coûts Variables

Articles

Coût
(prix
d’achat)

Quantité utilisée par unité (produit, service)

Coût par unité (Prix /
quantité utilisée par unité)

Matières premières

 

 

 

- Farine

800 FCFA
par kg

10 kg par 100 gâteaux

8.000 FCFA
par 100
gâteaux

- Sucre

500 FCFA
par kg

1kg par 100 gâteaux

500 FCFA
par 100
gâteaux

...

 

 

 

Coût Main d’oeuvre

 

 

 

Transport

 

 

 

...

 

 

 

(1) Coûts variables par unité

8.500 FCFA par 100 gâteaux
     85 FCFA par gâteau

Lorsqu’une unité produite est très petite, (ex : gâteau) et durant une période donnée, mille unités ont été produites, il n’est pas nécessaire d’établir la quantité de matière première utilisée par unité. Il faudrait plutôt prendre la quantité utilisée pour 100 ou 1000 unités. Toutefois, à la fin, les coûts variables devront être ramenés à l’unité (voir exemple).


Calculer les coûts fixes pour chaque produit/service  [top]

Coûts Fixes

Articles

Coût/mois

Loyer

 

Salaires (administration)

 

Amortissement du local, des machines....

 

...

 

(2) Coûts Fixes Totaux

 

(3) Production mensuelle (en unités)

 

(4) Coût Fixe par unité (2/3)

 

L’amortissement est le prix théorique à l’utilisation d’un actif. L’une des méthodes de calcul de l’amortissement, et la plus simple est de diviser le prix d’achat d’un actif par sa période d’utilisation.

Exemple:
Une machine coûte 6,000,000 FCFA et doit être utilisée pendant 5 ans

L’amortissement annuel:
6,000,000 FCFA / 5 ans = 1,200,000 FCFA par an.

Amortissement  par mois:
1,200,000 FCFA / 12 mois = 100,000 FCFA par mois.

Si une activité génère plus d’un produit, les coûts fixes doivent d’abord être répartis entre les produits aussi exactement que possible. La relation de coûts variables totaux pour chaque produit peut être utilisée pour estimer la répartition des coûts fixes.


 

Calculer les coûts totaux par unité  [top]

Sommer les couts variables et fixes par unité

(1) Coûts Variables par unité

 

(4) Coûts Fixes par unité

 

(5) Coût Total par coût unitaire (1 + 4)

 

 
 

Comment le calcul du coût peut-il améliorer l’activité commerciale  [top]

Etablissement de prix

Pour fixer les prix, l’opérateur a besoin des informations suivantes :

  • Les coûts

  • Les prix des concurrents

  • Le prix que les consommateurs veulent payer.

 

En général le prix doit être

  • Assez bas pour attirer les consommateurs

  • Assez élevé pour rendre l’activité rentable

Pour faire des bénéfices, le prix doit être plus élevé que les couts totaux du produit! En conséquence, connaître les couts totaux du produit est essentiel pour déterminer le prix.

Il existe deux méthodes:

  • L’opérateur, à partir du coût total par unité ajoute une marge en pourcentage pour avoir le prix de vente.

  • L’opérateur, compare ses prix avec ceux de ses concurrents pour s’assurer de leur compétitivité. Mais il doit aussi s’assurer que ses prix couvrent ses couts totaux !!

Toutefois, seul au cas où le produit est meilleur que celui des concurrents et que l’opérateur est en mesure de communiquer le bénéfice additionnel aux consommateurs, il peut fixer un prix supérieur à celui de ses concurrents (Þ marketing)

 

Déduction du seuil de rentabilité  [top]

Le seuil de rentabilité est une estimation du niveau de ventes nécessaires pour rendre une activité économique rentable, autrement dit combien d’unités d’un produit doivent être vendues à un prix déterminé pour faire un bénéfice.

Pour calculer le seuil de rentabilité, les étapes suivantes sont nécessaires:

1. Identifier les coûts totaux fixes et variables de l’activité basés sur les résultats actuels durant une période appropriée.

2. Calculer la marge sur les coûts variables comme suit:

marge sur les couts variables par unité = prix de vente à l’unité
– couts variables par unité

Ce montant est disponible pour compenser les dépenses fixes et (avec optimisme) produire un bénéfice d’exploitation pour l’activité.

3. Calculer le seuil de rentabilité comme suit:

Seuil de rentabilité de l’unité de volume = coûts fixes totaux /
marge sur les co
ûts variables
par unité

L’activité n’est rentable que lorsque les ventes excèdent le seuil de rentabilité de l’unité de volume; autrement, l’activité tourne à perte.

En exécutant une analyse du seuil de rentabilité et ensuite, variant les hypothèses par rapport au niveau des ventes et des couts fixes et variables, les facteurs réels déterminant la rentabilité (ou la non rentabilité) apparaissent plus clairs. Ce procédé fera apparaître les facteurs et hypothèses les plus significatifs (particulièrement les hypothèses sur la capacité à déterminer les prix) dans le plan d’affaires de l’acheteur.

 

Stratégies de rentabilité [top]

Généralement, le prix de vente d’un produit ou d’un service devrait généralement couvrir largement les coûts variables engendrés par la réalisation de ce produit, mais la marge des ventes devrait être suffisante pour couvrir aussi les coûts fixes.

Si le prix des ventes ne couvre pas les coûts totaux, il peut toutefois, toujours couvrir les coûts variables. Ensuite une stratégie appropriée serait de mettre en œuvre des mesures pour augmenter les ventes. Si la part de marché ne peut pas être modifiée, il faut diminuer les coûts fixes afin de les rendre variables etc.

Mais si le prix des ventes est inférieur aux coûts variables, vendre plus n’a pas de sens car pour toute unité additionnelle vendue, l’opérateur augmente ses pertes. Dans ce cas augmenter les ventes n’est pas une stratégie appropriée, l’opérateur ferait mieux de réduire ses coûts variables. Réduire les coûts fixes ne serait pas suffisant!

 

Méthodes de réduction des coûts [top]

Beaucoup de personnes sont inconscients des coûts et ainsi, gaspillent des ressources rares. Rendre un opérateur conscient est toujours un bon point, particulièrement lorsqu’il peut réduire ses coûts (variables et fixes) sans perte de qualité.

  • Des instructions simples et universelles facilement exécutables.

  • Fermer un robinet qui coule

  • Utiliser les appareils et outils avec soin; nettoyer proprement les outils

  • Eteindre toute lumière inutile

  • Eteindre les machines inutilisées pendant une certaine durée

  • Travailler plus rapidement, mais rester précis

  • etc.

Et selon la situation, d’autres propositions plus spécifiques devront être faites...

Réduire les coûts variables

  • Trouver des fournisseurs moins chers, mais à égale qualité ou à qualité supérieure

  • Coopérer avec d’autres entreprises afin de commander de plus grandes quantités

  • Partager les dépenses avec d’autres entreprises  

  • Optimiser le niveau de stock: plus le stock est grand, plus la dépense présente un intérêt, mais plus le stock est petit plus les risques de rupture de stock sont grands.

  • Améliorer la disposition du lieu de travail: une bonne disposition de l’atelier signifie que la manipulation du produit du début à la fin du processus de fabrication est faible.

Rendre variables les coûts fixes

  • Si la moyenne d’utilisation des appareils ou des ressources humaines est faible, il peut être intéressant de sous traiter ses services/productions. Ainsi, l’opérateur doit louer/vendre le produit/service que lorsque c’est nécessaire.


1. Comptabilité de base  I  2. Comptabilité professionnelle

3. Calcul des coûts  I  4. Gestion du personnel et gestion des stocks

 

[top]

 

 

 Appui aux Entreprises:
Services d'appui en action
Création d'entreprise
Modules de formation
Guides d'entrepreneurs
Enregistrement d'entreprise
Elaborer un plan d'affaires
Outils de gestion
Gestion des marchés
Guide aux appels d'offre
Importation-Exportation
E-Commerce à l'Internet
Foires et expositions
Fournisseurs d'équipement
Recherche de financements
Taxes, impôts et douanes
Appui aux associations professionnelles
Guide des Investissments
Normalisation et qualité

Statistiques du Site

Agence de Développement et d'Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME)
en collaboration avec le Programme Promotion de l'Emploi des Jeunes en Milieu Urbain (PEJU) de la Coopération Allemande (à travers KfW et GTZ)

HomeComment imprimer le Web sur A4?

Business Development Services(BDS)Forum http://www.bds-forum.net , Information on BDS strategies, networking and BDS case studies
as well as business information on marketing, business planning, bookkeeping and cost calculation, import-export, trade fairs and access to finance.